Comment fabrique-t-on le café – Toutes les questions et réponses

Pour beaucoup de gens, le café est un élément essentiel de la vie quotidienne. Il leur est presque impossible d’imaginer commencer la journée sans une tasse de café à la main. Et dans l’après-midi, lorsque le creux de la vague frappe, le café sert à chasser la fatigue. Vous êtes-vous déjà demandé comment le café est fabriqué ? Cet article propose une analyse approfondie de la production du café, de la graine à la tasse.

Avant d’arriver dans votre tasse, le café subit une série de processus. Cela implique le séchage et le décorticage des cerises de café, le nettoyage des grains, la torréfaction et l’infusion. Les processus auxquels est soumis le café jouent un rôle important dans le goût du café dans votre tasse. Examinons maintenant ce qu’est le café, les processus qu’il subit pour arriver dans votre tasse, les types de boissons au café et les effets sur l’environnement.

Le café est-il un fruit ?

En tant qu’amateur de café, vous êtes-vous déjà demandé d’où venait le café ? Lorsqu’on leur pose la question, beaucoup de gens supposent que le café provient d’une plante, et ils imaginent que les grains de café poussent sur une plante et sont cueillis comme des pommes. Cependant, rares sont ceux qui réalisent que le café ne se présente pas du tout sous la forme d’un grain.

Le grain de café est, en réalité, une graine provenant d’un type unique de baies. Par conséquent, il est correct de dire que les grains de café proviennent d’un fruit.

Les baies dont proviennent les grains sont souvent divisées en deux. Dans des cas plus rares, les baies ne se divisent pas, mais apparaissent entières. Elle contient alors un grain de café qui ne s’est pas brisé. Ce type de grain de café est appelé Peaberry car sa forme ressemble à celle d’un petit pois.

Types de plantes à café

Il existe différents types de grains de café dans le monde. Cependant, deux d’entre eux sont les types les plus courants sur le marché. Il s’agit de l’Arabica et du Robusta.

Arabica

Le grain de café Arabica est le type de grain de café le plus populaire dans le monde. Le café Arabica représente environ 60 % du total du café commercialisé dans le monde. Les amateurs de café du monde entier l’adorent.

Le café Arabica n’est pas facile à cultiver. Il requiert des conditions spécifiques pour être cultivé avec succès. Il doit être produit en haute altitude et a besoin d’un apport régulier de pluie et de beaucoup d’ombre. Il est également très sensible aux maladies du café. Il requiert donc plus de soins et d’attention que la plante moyenne.

Le goût de l’Arabica est doux et moins prononcé que celui des autres types de café. Le café Arabica se distingue physiquement des autres grains de café par sa couleur plus claire et plus vive.

Robusta

Après le café Arabica, le Robusta est le type de grains de café le plus courant. C’est un grain de café qui donne un goût de café fort, amer et prononcé. Il a une concentration de caféine plus élevée que le café Arabica.

Contrairement à l’Arabica, le Robusta ne nécessite pas de conditions strictes pour être cultivé avec succès. Il est plus dur que l’Arabica et peut pousser dans un climat plus rude. Il est plus robuste et résiste mieux aux maladies du café.

Liberica

Les grains de café Liberica étaient autrefois le type de café le plus populaire. À la fin du XVIIIe siècle, la quasi-totalité de la récolte de café Arabica a été anéantie. Le Liberica a comblé le vide laissé par le café Arabica. Cependant, après la résurgence de l’Arabica, sa popularité a chuté. Aujourd’hui, le Liberica pousse principalement aux Philippines.

Les grains de Liberica sont plus gros que ceux des autres types de café et ont une forme irrégulière. Le café Liberica a un arôme unique et un goût un peu fumé.

Excelsa

Un autre type de café est l’Excelsa. Ce café a récemment été classé comme un membre des grains de café Liberica. Cependant, ils sont nettement différents en goût et en apparence. Il pousse sur des arbres massifs de 30 pieds et apparaît surtout en Asie du Sud-Est.

Il n’est pas infusé seul mais sert de composant dans les mélanges. L’excelsa donne au café une couche de saveur et de complexité, avec un corps fruité et des notes torréfiées.

Maintenant que nous avons identifié les différents types de caféiers, voyons comment le café est transformé. Nous allons voir comment il passe de l’arbre à la délicieuse tasse de café que vous tenez dans votre main.

Les étapes du café : De la graine à la tasse

Comment est fait le café - Toutes les questions et réponses1. Plantation

La première étape de la production de café consiste à planter la graine. La culture du café n’est pas comme celle de toute autre plante. Il s’agit bien plus que de disperser des graines sur le sol dans l’espoir qu’elles poussent. Il s’agit d’un processus plus délicat et exigeant en termes de soins.

Avant même que le café ne soit transporté dans le champ pour être planté, des préparatifs doivent être effectués. Le voyage de la graine à la tasse commence à partir de la récolte d’un lot précédent. Après la récolte, certaines des graines sont désignées comme graines pour planter le lot de café suivant.

Les graines choisies sont préparées et plantées dans des pépinières. Pendant leur séjour dans la pépinière, elles sont soigneusement surveillées, entretenues, arrosées et protégées du soleil. Une inspection est régulièrement effectuée pour vérifier l’absence de parasites ou de maladies.

Une fois que ces semis ont atteint une hauteur d’environ 18 pouces, ils sont considérés comme assez vieux pour survivre à la chaleur du soleil. Ils sortent alors de la pépinière et sont plantés dans un champ préparé.

S’ils ne sont pas contrôlés, ces semis peuvent atteindre une hauteur de 20 pieds. Bien que ce soit un spectacle inspirant, cela ne convient pas aux récolteurs. Une telle hauteur rendra la récolte plus compliquée qu’elle ne l’est déjà. Pour éviter de tels problèmes, les plants de café sont taillés à une hauteur maximale de 3 mètres.

Il faut attendre trois à cinq ans avant de voir des baies de café sur l’arbre.

On laisse les fruits mûrir. Une baie de café mûre aura une peau rouge vif et profond. Une fois mûre, la récolte peut commencer.

2. Récolte

La récolte des baies de café se fait soit mécaniquement, soit à l’aide de machines. Le café est peut-être la boisson la plus populaire au monde, mais il est généralement cultivé sur de petites parcelles de terre et par de petits agriculteurs.

Lorsque la récolte commence, c’est généralement un travail pour toute la communauté ou la famille. Contrairement à certaines cultures commerciales qui mûrissent presque en même temps, les baies de café prennent du temps et ont tendance à mûrir par étapes. Par conséquent, la récolte de l’ensemble de la ferme prend des jours ou des semaines car les baies ne mûrissent pas en même temps.

Après la récolte initiale, vous devrez peut-être revenir 7 à 10 jours plus tard pour récolter le lot suivant, et encore 10 jours pour récolter le dernier lot.

3. Processus de récolte

Comment fabrique-t-on le café - Toutes les questions et réponsesDans les grandes exploitations de café, des machines sont parfois utilisées pour cueillir par bandes les baies de café sur les arbres. Cette méthode est plus rapide et plus pratique. Cependant, comme les baies de café ne mûrissent pas en même temps, il y a de fortes chances que la machine récolte ensemble des baies mûres et non mûres.

Pour les puristes du café, c’est une méthode terrible car les grains de café non mûrs affectent négativement le goût et l’arôme du café infusé.

La récolte mécanique est un processus qui demande plus de travail, mais elle est meilleure pour le produit final dans votre tasse. La cueillette manuelle signifie que les travailleurs vérifient le degré de maturité des fruits avant de les récolter. Avec des yeux aiguisés et des doigts agiles, les baies de café mûres sont sélectionnées pour être traitées.

Les baies de café mûres présentent plusieurs avantages. Tout d’abord, le grain est bien formé et a une teneur en huile plus élevée. Il contient également une concentration d’acide plus faible. Le rapport entre l’huile et l’acide permet d’obtenir une tasse de café douce et aromatique.

4. Triage et sélection

Les cerises sont toutes belles et bonnes, mais l’objectif principal est les petits haricots au centre du fruit. Dans la plupart des cas, ils sont divisés en deux, alors que dans certains cas, il n’y a qu’un seul haricot au centre du fruit.

Qu’il s’agisse d’une seule graine ou de deux, il est essentiel de s’assurer que seuls les meilleurs haricots sont autorisés à passer à l’étape suivante. Les grains doivent donc être triés. Il existe plusieurs façons de trier les cerises de café.

Une façon simple de le faire est le triage à la main. Pour ce faire, on utilise un grand tamis pour enlever les pierres, les débris ou les brindilles qui se trouvent dans les cerises.

Une autre façon de trier les cerises est l’immersion dans l’eau. Il s’agit d’une méthode assez simple. Les cerises sont jetées dans un grand bidon d’eau, et les cerises non mûres flottent à la surface de l’eau. Ensuite, elles sont extraites du réservoir, ne laissant que les cerises mûres.

5. Mise en pâte des cerises

Le dépulpage désigne l’action d’enlever la peau rouge vif des cerises de café. Il s’agit également de retirer le fruit dépulpé qui entoure les précieux grains.

Le dépulpage des cerises n’est pas effectué pour toutes les cerises mûres. Il est surtout effectué si les grains de café doivent subir un traitement semi-lavé ou humide.

Comme il y a beaucoup de cerises, cette activité est effectuée à l’aide d’une machine à dépulper. Les cerises sont passées dans la machine un jour après la récolte.

☕ Savourez cet article :   Dégazage du café - De quoi s'agit-il ?

La peau et les fruits dépulpés sont jetés, bien que certains les utilisent pour faire du thé.

Loin de la peau et du fruit, les graines de café ont encore quelques fruits attachés. L’étape suivante de la transformation est la fermentation.

6. Fermentation

Comment fabrique-t-on le café - Toutes les questions et réponsesLe processus de fermentation est essentiel pour transformer les graines de café en ce que vous tenez dans votre tasse. La fermentation est l’utilisation de bactéries et de levures pour décomposer les sucres du fruit attaché aux graines.

Cette dégradation entraîne la formation d’acides. Les acides sont ce qui ajoute de la profondeur et de la saveur au café.

La fermentation peut se faire selon trois modes de traitement.

Fermentation basse

Ce processus de fermentation est également appelé traitement humide.

La fermentation basse est une méthode de fermentation relativement nouvelle. Il s’agit d’un processus rapide qui nécessite beaucoup d’eau. En raison de sa facilité et de son efficacité, la fermentation basse est devenue l’une des méthodes les plus populaires de fermentation des graines de café.

Après avoir trié les grains de café par taille, ils sont mis dans des cuves de fermentation. Après un maximum de deux jours de trempage dans l’eau, les fruits attachés sont dissous.

Les grains sont retirés de la cuve et lavés dans de l’eau propre et fraîche pour arrêter la fermentation et éliminer la pulpe restante.

Après le lavage, les haricots sont laissés avec l’endocarpe.

Comme nous l’avons déjà dit, le traitement par voie humide est une méthode populaire et efficace. Elle permet à l’agriculteur de contrôler le processus. Les grains de café faiblement fermentés produisent également un bon café avec une saveur propre et étagée.

Fermentation moyenne

Le deuxième type de fermentation est similaire au procédé humide ci-dessus. Cependant, la pulpe n’est pas retirée du corps de la graine de café.

Le fait de laisser la pulpe permet à la fermentation de se poursuivre même si les grains de café sèchent. Le café qui subit ce processus a un goût fruité et une saveur corsée.

Fermentation élevée

La haute fermentation, ou procédé sec, est le plus ancien procédé de fermentation. Comme son nom l’indique, ce procédé implique peu ou pas d’eau.

Après la récolte des cerises de café, on ne retire pas la pulpe. Au lieu de cela, les baies fraîches sont laissées à sécher au soleil. Cette méthode donne lieu à un processus de fermentation inégal, car les baies sèchent différemment les unes des autres.

Il s’agit d’une méthode ancienne et plus difficile à contrôler que les autres processus de fermentation. Comme les cerises sont fermentées dans un environnement relativement peu contrôlé, il est difficile de contrôler le processus et d’obtenir un café homogène.

Cependant, s’il est fait correctement, le procédé sec donne une saveur unique, des boissons au café corsées et aux saveurs complexes.

7. Séchage

Comment fabrique-t-on le café - Toutes les questions et réponsesQue les cerises de café soient sèches, humides ou semi-lavées, les grains doivent toujours être séchés jusqu’à l’obtention d’un taux d’humidité d’environ 11%.

Si les cerises ont été traitées par voie humide, elles sont déjà fermentées et ne nécessitent qu’un séchage. Si elles étaient semi-lavées ou fermentées à sec, le processus de séchage favoriserait la fermentation.

Comme pour les autres procédés, vous pouvez effectuer le processus par des méthodes mécaniques ou manuelles.

Les cerises sont placées sur un grand espace plat au soleil et laissées à sécher. Pour contrôler le processus et assurer un séchage uniforme, les cerises sont ratissées régulièrement toute la journée. Cela permet également de s’assurer que les cerises ne développent pas de bactéries.

Avec cette méthode, les cerises de café sèchent en un mois environ.

Il est essentiel de sécher les cerises correctement. Des cerises mal séchées affectent les grains et influencent finalement le goût du produit final dans la tasse.

Il existe des régions du monde où l’humidité est très élevée. Il est donc difficile de sécher les cerises de manière adéquate. Les producteurs de café indonésiens ont trouvé une solution à ce problème. Ces agriculteurs utilisent une méthode intéressante pour sécher les fruits.

Les agriculteurs trient les cerises, les font sécher pendant 24 heures, les débarrassent de la pulpe et les font sécher jusqu’à ce qu’elles aient un taux d’humidité d’environ 40%. Une fois ce taux atteint, ils transportent les cerises au marché et les font sécher encore jusqu’à ce qu’elles atteignent un taux d’humidité de 25%. Les haricots à coque humide sont ensuite séchés davantage jusqu’à ce que le taux d’humidité atteigne 11 %.

Le processus de séchage laborieux est l’une des raisons pour lesquelles le café indonésien est plutôt cher.

8. Stockage

Après un séchage adéquat, il vous reste les grains de café et les morceaux de fruits secs et de peau. Tels quels, les grains de café peuvent être conservés pendant des mois ou des années, selon la façon dont ils sont entreposés. Pour conserver les grains de café pendant une longue période, l’humidité et la température doivent être contrôlées.

Dans la plupart des cas, les grains transformés ne sont pas stockés mais transportés vers les usines de mouture. Néanmoins, il existe un marché pour les grains stockés, bien qu’il ne soit pas très répandu.

Si les haricots doivent être stockés, l’une des façons simples de les économiser est de les mettre dans des sacs et de les placer dans un espace bien ventilé.

9. Broyage

Comment fabrique-t-on le café - Toutes les questions et réponsesLa mouture est l’étape finale du traitement. Le café est envoyé des fermes de séchage aux usines de mouture. Il y a deux étapes dans le processus de mouture. Il s’agit du décorticage et du polissage.

Décorticage

À cette étape, les grains de café sont jetés dans une machine pour enlever les fruits secs et la peau des grains de café. Il s’agit d’un processus délicat car les grains de café peuvent facilement être écrasés par l’appareil.

Polissage

Vous savez que votre café a l’air brillant et soigné ? C’est le polissage qui lui donne cet aspect. Le polissage n’est pas une étape obligatoire du traitement, car il n’affecte pas vraiment le goût ou l’arôme de votre café.

10. Classement

Ce processus est effectué avant que le lot ne soit expédié pour être torréfié. Des personnes sont payées pour goûter le café. Le café est d’abord torréfié dans un laboratoire et infusé comme une tasse de café ordinaire. Après l’avoir laissé refroidir pendant quelques minutes, on perçoit l’arôme et on goûte le café.

C’est ce processus qui est utilisé pour classer le café que vous buvez. Il est également utilisé pour connaître les meilleurs cafés à mélanger.

11. Distribution

Après le processus de classement, le transport et la livraison ont lieu. Le café est distribué de différentes manières. Par voie aérienne, terrestre ou maritime, il n’y a pas de limite à la façon dont le café est distribué. Les grains calibrés sont vendus, d’abord en vrac, puis en plus petits lots jusqu’à ce qu’ils arrivent chez votre torréfacteur local.

En dehors du traitement proprement dit, la distribution du café affecte la qualité du café. Certains intermédiaires et vendeurs occultent les normes éthiques adoptées dans la production du café.

C’est à cause de ce type de personnes que des organisations ont été créées pour veiller à ce que le processus de distribution correct soit suivi.

Il existe différents types d’échanges dans le processus de distribution.

Commerce direct

Comme son nom l’indique, le commerce direct signifie que la société qui vous vend le café s’est approvisionnée directement dans les fermes du producteur. Cela favorise la production, car le producteur reçoit plus d’argent pour son dur labeur.

Commerce équitable

Le commerce équitable se préoccupe davantage de l’aspect économique de la vente du café que du bien-être de l’agriculteur ou de l’impact sur l’environnement.

Les organismes de commerce équitable sont réputés appliquer des règles strictes concernant les pratiques de travail et l’impact de la culture du café sur l’environnement. Cependant, la question de savoir si cela fonctionne réellement ou non est sujette à débat.

12. Roasting

Une fois que les grains de café ont atteint leur destination, il est temps de les torréfier.

La torréfaction n’est pas un processus simple et sans souci. La torréfaction implique bien plus que d’appuyer sur un interrupteur et de se détendre jusqu’à ce que la minuterie vous avertisse.

La torréfaction est un art et implique de reconnaître l’acidité et les caractéristiques de chaque lot avant d’allumer le torréfacteur. Vous devez obtenir la bonne température, et le temps qu’il faut pour obtenir les meilleurs résultats. La température maximale pour le café est d’environ 500 degrés Fahrenheit.

Lorsque le café atteint environ 400 degrés Fahrenheit, l’huile de café sort du grain pour délivrer l’arôme et la saveur distincts du café.

Le temps et la température de torréfaction affecteront les caractéristiques du café. Pour empêcher les grains de se développer davantage, on utilise de l’air ou de l’eau pour les refroidir et disperser la chaleur dans les grains.

13. Emballage

Selon les experts, à partir du moment où le café quitte l’arbre, il a commencé à perdre sa saveur et sa complexité. Toutes les méthodes de traitement visent à préserver cette saveur. Après la torréfaction, le café doit être infusé le plus tôt possible. Plusieurs facteurs s’opposent au café, notamment l’humidité, la lumière, l’air, etc.

Pour réduire l’effet de ces facteurs sur les grains de café, il faut les emballer de manière appropriée. L’emballage ne se contente pas de marquer les grains de café. Il protège le café des effets néfastes de l’air, de l’humidité et de la lumière.

Une astuce d’emballage consiste à utiliser une valve unidirectionnelle pour le dioxyde de carbone. Après la torréfaction, les grains de café dégagent encore du gaz. Si ce gaz est piégé dans l’emballage, il peut provoquer une explosion. Bien que la valve entraîne également la perte de certaines vapeurs aromatiques, il s’agit d’une option sûre.

14. Broyage

La mouture est la dernière étape de traitement avant l’infusion du café. Elle consiste à moudre les grains de café en poudre ou en agrégats grossiers.

☕ Savourez cet article :   Recette du latte de soja - Guide étape par étape, conseils et astuces

La finesse du café moulu dépend principalement de la méthode de mouture. Si vous utilisez une presse française, vous devez vous attendre à ce que le café moulu soit assez grossier. Si vous souhaitez profiter d’un café goutte à goutte, vous devriez chercher à obtenir une mouture moyennement fine.

L’espresso nécessite une mouture très fine.

Vous pouvez moudre les grains de café vous-même. Pour ce faire, vous aurez besoin d’un moulin à lames. L’utilisation d’un moulin à lames est une méthode d’essai et d’erreur pour obtenir la mouture désirée. Pour obtenir une mouture plus contrôlée et plus fine, vous aurez probablement besoin d’un moulin à meule. Cet outil offre une mouture plus régulière. De plus, la machine est dotée de différents modes qui déterminent la finesse de la mouture.

15. Infusion

L’infusion est la dernière étape de traitement avant que le café n’entre dans votre tasse. Tout le travail, la sueur et le stress qui ont été nécessaires pour préparer le café peuvent être gâchés si le café n’est pas infusé correctement.

Comment le traitement du café affecte la saveur et la qualité du café

Comment le café est-il fabriqué - Toutes les questions et réponses

Si l’infusion joue un rôle important dans le goût de votre café, le sort du café se décide, non pas dans l’expertise du barista, mais pendant sa croissance et sa transformation.

Plusieurs facteurs contribuent à cette saveur de fruit, de pignon ou de caramel que vous découvrez dans votre café. Un élément essentiel du goût est la disposition génétique de la plante. Par exemple, des cultivars comme le Bourbon, le Castillo et le Gesha ont des saveurs distinctes. L’altitude de la plante joue également un rôle. Plus la teneur en oxygène de l’air est faible, plus la saveur résultante est complexe.

Cependant, pour réunir tous ces facteurs et créer une boisson au goût délicieux, la façon dont le fabricant traite les grains de café est essentielle.

Traitement

Le traitement fait référence aux méthodes utilisées pour retirer les graines de café de la pulpe et de la peau du fruit. Plus haut dans l’article, nous avons mis en évidence 15 étapes de la transformation. Dans cette section, nous verrons comment certains de ces processus affectent la qualité globale du café.

1. Plantation

Pour obtenir le meilleur type de café, les cerises sont récoltées lorsqu’elles sont correctement mûres. Ainsi, les graines contenues dans les cerises sont presque au stade de la germination. Lorsque la germination se produit, le grain de café libère des enzymes qui provoquent la décomposition des sucres naturels.

Pendant la phase de transformation, on a découvert que cette action enzymatique se produit davantage lors du traitement par lavage que lors du traitement naturel. Le traitement par lavage élimine une partie des polysaccharides et autres composés qui deviennent les composés aromatiques lors de la torréfaction. Le traitement par lavage réduit les composés aromatiques mais augmente l’acidité.

2. Fermentation

La fermentation est un autre processus essentiel dans la production du café. L’une des raisons pour lesquelles les cafés naturels ont un goût plus doux que les cafés lavés est le processus de fermentation. Bien que le café naturel et le café lavé subissent une fermentation, le café naturel a plus de travail à faire. Le café lavé est dépourvu de la pulpe qui peut favoriser la dégradation des sucres naturels.

La fermentation est un processus essentiel qui affecte le produit final dans votre tasse. Grâce à la fermentation, votre café a un goût sucré, fruité et des notes de caramel.

Bien que la fermentation soit excellente, elle doit être contrôlée. Si elle est excessive, le café contiendra un excès d’acides acétiques et de composés phénoliques. Cet excès donnera à l’infusion finale un goût amer ou même acide.

3. Torréfaction

Comment fabrique-t-on le café - Toutes les questions et réponsesLa torréfaction transforme les substances chimiques contenues dans les grains de café en composés aromatiques.

Rappelons que le café naturel conserve plus de sucres que le café lavé. Par conséquent, ils réagissent davantage à la chaleur pendant le processus de torréfaction. Dans cette optique, il est vital que la torréfaction soit effectuée correctement afin de ne pas produire des saveurs brûlées indésirables dans le café.

Impact environnemental de la production de café

Le café est la boisson la plus consommée au monde, et après le pétrole brut, c’est la matière première la plus recherchée sur le marché mondial. Selon un rapport, plus de 400 milliards de tasses de café sont consommées chaque année dans le monde. En raison de cette popularité, il est essentiel de prendre en compte l’effet de la production de café sur l’environnement.

Tout d’abord, la nature du caféier affecte les pratiques agricoles.

Comme nous l’avons vu plus haut dans ce billet, le caféier pousse en haute altitude dans un climat tropical et ombragé. La demande mondiale de café augmente chaque année, et heureusement, cette demande n’entraîne pas la déforestation d’autres espèces d’arbres. Pourquoi ? Le café a besoin de beaucoup d’ombre pour se développer ; les agriculteurs ont donc tendance à ne pas couper les arbres plus grands qui peuvent fournir de l’ombre. On peut donc dire que la culture du café stimule indirectement la biodiversité.

Le café peut nécessiter beaucoup d’eau pour sa croissance, mais comme il est planté dans des régions où les précipitations sont abondantes, il n’y a pas besoin d’irrigation régulière.

Le café n’a pas non plus besoin de beaucoup de pesticides car il possède un pesticide naturel : la caféine. Selon les chercheurs, la caféine est principalement conçue pour tuer les insectes.

Bien que des pesticides soient encore utilisés dans certaines exploitations, notamment pour les grains de café Arabica, il s’agit d’une quantité négligeable. Comparé à d’autres industries agricoles, le café n’est pas si nuisible à l’environnement.

Contre

  • Le principal impact négatif de la production de café est l’impact humain. La production de café est difficile pour les travailleurs migrants qui travaillent extrêmement dur pour produire les grains. Beaucoup d’entre eux vivent dans des conditions précaires et ne disposent d’aucun bien de première nécessité. Ils gagnent également très peu d’argent et n’ont aucune assurance maladie. Pire encore, les enfants sont parfois utilisés comme main-d’œuvre.

Dans ces conditions, vous pouvez contribuer à réduire l’impact négatif du café en achetant du café qui a satisfait aux exigences de l’Alliance pour le commerce équitable et de la Rain Forest Alliance et qui est officiellement certifié.

Types de boissons au café

Comment fabrique-t-on le café - Toutes les questions et réponsesTout le monde a une commande personnelle, et dans cette section, nous abordons quelques-unes des différentes sortes de café disponibles.

– Café goutte à goutte

Cette boisson est obtenue en mettant du café finement moulu dans un filtre. De l’eau chaude est versée sur le café. L’infusion filtre ensuite à travers le papier filtre dans une tasse ou un mug placé en dessous.

– Espresso

En termes simples, l’espresso est une tasse de café très concentré. Pour préparer l’espresso, vous avez besoin d’une machine à espresso. La machine fait passer de l’eau sous pression à travers une épaisse grappe de café moulu.

– Macchiato

Ce type de café est similaire à l’espresso. Cependant, au lieu du café noir ordinaire qui constitue l’espresso, ce type de café est additionné de lait chaud et de mousse. Il n’a donc pas un goût aussi fort que l’espresso.

– Latte

Le café latté est un type de café populaire. Il s’agit d’une boisson au café douce qui contient beaucoup de lait par rapport aux cappuccinos. Il est composé d’un espresso, de lait à la vapeur et de lait. En raison de la teneur en lait, son goût est plus doux que celui d’un café ordinaire. Il peut aussi être aromatisé au chocolat, au caramel, à la vanille, etc.

– Cappuccino

Le cappuccino est une boisson au café réputée pour sa texture et son goût crémeux. Cette boisson est composée d’une mousse de lait texturée qui ajoute un goût riche. Elle peut être saupoudrée de chocolat en poudre pour plus de saveur. Le cappuccino est préparé à partir d’une double dose d’espresso à laquelle on ajoute du lait cuit à la vapeur et de la mousse de lait.

– Le café turc

Comment le café turc est-il préparé ? Le café turc peut également être appelé café bouilli. Il s’agit du plus ancien type de boisson au café connu de l’homme. Le café finement moulu est mélangé à de l’eau et chauffé jusqu’au point d’ébullition.

En dehors de ces types de café, il en existe encore plusieurs types disponibles. Entrez dès aujourd’hui dans le café le plus proche de chez vous pour profiter des différents types proposés au menu.

En conclusion

Si vous aimez le café, vous devriez vous intéresser à la façon dont cette merveilleuse boisson est fabriquée. De la plantation à l’infusion, il y a environ 15 étapes ou processus essentiels par lesquels le café passe. Voici quelques-uns de ces processus :

  • Plantation
  • Récolte des cerises mûres
  • Traitement des cerises récoltées
  • Séchage des grains obtenus à partir des cerises
  • Broyage des grains
  • Dégustation
  • Distribution du café
  • Torréfaction des grains
  • Moudre et,
  • Infusion du café moulu

Nous pensons qu’après avoir lu la section « traitement », vous avez une meilleure idée de tout le travail nécessaire à la production du café que nous buvons. Le café a un impact sur l’environnement, à la fois négatif et positif. L’effet le plus néfaste est l’impact humain. De nombreuses personnes qui participent à la production de cette boisson travaillent extrêmement dur, mais sont sous-payées et vivent dans des conditions déplorables. Vous pouvez contribuer à améliorer l’éthique de la production du café en n’achetant que du café répondant aux exigences de l’Alliance pour le commerce équitable et de la Rain Forest Alliance.

Le café est une boisson merveilleuse qui vous garde alerte et peut même contribuer à améliorer votre santé. Savourez cette boisson avec modération pour éviter les problèmes qui lui sont associés.

Marion Dutille

Ancienne commerciale dans le secteur du Café, notamment pour l'entreprise Lavazza. J'étais alors en charge de la commercialisation des cafetières de la marque au sein des professionnels.
Aujourd'hui reconvertie dans le content éditorial sur internet !

View stories